A.F.C. BLOIS 1995 : site officiel du club de foot de BLOIS - footeo

L'AFC2 Blois s'envole et l'AFC1 a concédé le match nul à Mer

15 décembre 2014 - 21:43

AFC Blois : 4 Montrichard : 1

Mi-temps : 1-1. Buts : pour AFC Blois, Nessah (5e, 61e sp), Bellagra (70e), Amzine (82e) ; pour Montrichard (Besnard (15e).

L'AFC Blois fait la très bonne opération du week-end. Non seulement, elle a conservé son invincibilité (8 victoires, 2 nuls), mais avec la défaite du Blois Foot 41 à Mont/Bracieux, elle compte désormais sept points d'avance sur ces deux équipes. La PH lui tend les bras. En première période, les Blésois n'ont pourtant pas maîtrisé grand-chose malgré l'ouverture du score de Nessah ; dix minutes plus tard, Montrichard avait réussi à égaliser. Après un bon petit recadrage de Huseyin Ozdemir à la pause, les leaders ont repris leur marche en avant en marquant trois fois par Nessah sur penalty, Bellagra et Amzine. Il va désormais être très compliqué d'aller les chercher…

NR

 

Mer : 1 Blois AFC : 1

Mi-temps : 1-0. Buts : pour Mer, Bouet (12e) ; pour Blois AFC : Itouaa (90e+3).

La déception était grande dans le vestiaire mérois à l'issue de cette rencontre. Car après avoir lutté à dix pendant une heure, ils ont dû concéder l'égalisation sur un coup franc d'Itouaa dans les arrêts de jeu. Les locaux avaient bien entamé cette rencontre et Labbe, dès la septième minute, d'une frappe puissante obligeait Dinar a concédé le corner. A la douzième minute, Delgado s'échappait sur le côté droit et son centre trouvait Bouet qui logeait le ballon sous la transversale. Réduits à dix suite à l'expulsion de Das Neves, les Mérois allaient subir la domination des Blésois et Péan devait s'interposer sur un tir de Bara. En seconde période, les Blésois poussaient pour revenir au score mais la défense locale faisait front avec beaucoup de courage et de solidarité. Toutefois, Péan dans ses buts devait se mettre en évidence à plusieurs reprises pour empêcher l'égalisation visiteuse. Les Mérois étaient contraints de procéder en contre et sur l'un deux Le Goff venait buter sur l'arrière-garde adverse. Dans les dernières minutes, la tension était palpable et le jeu était émaillé de fautes obligeant l'arbitre à intervenir. Les hommes de Michael Labbe allaient concéder le partage des points dans les derniers instants de cette partie sur un coup franc qui paraissait anodin au départ mais qui terminait sa course dans la lucarne de l'infortuné gardien local.

Commentaires

Aucun événement